Blog

L’histoire de la ville de Trouville

  |   Actualités

Trouville, ville de pêcheurs

Situé au croisement du ruisseau de Callenville et de la Touques, Trouville est un modeste port de pêche, d’ancienne fondation qui s’est construit autour d’un parc à huîtres. Hennequeville, face à la mer, est un hameau construit au lieu dénommé « la Chapelle ». C’est de l’union des deux villages de pêcheurs que s’est formé en 1847, la ville moderne de Trouville-sur-mer. La ville porte depuis un millénaire le nom du Viking Thorulfr créateur du domaine qui s’appela par la suite Thorulfrvilla. Au fil des siècles, ce nom subira plusieurs déformations jusqu’à aboutir à Trouville. L’Hôtellerie du Vallon  vous accueille à Trouville, et vous offre tout le confort bien-être,  avec piscine et golf.

 

L’histoire du nom « Trouville »

L’origine du nom Trouville renvoie à selon certaines sources à Thorvald ou Turold, nom scandinave en l’honneur du dieu du tonnerre Thor. Pour d’autres, la cité porte le nom de Thorulfr, viking qui y a établi son domaine, à l’époque d’où l’extension Thorulfr-villa qui par déformations successives donna Trouville.

Certaines sources indiquent même Turris Villa, qui signifie en romain ville fortifiée, qui indique la présence d’une tour ou d’une vigie construite par les Romains afin d’empêcher les incursions des vikings et saxons.

 

Petite histoire de l’architecture et de l’urbanisme de Trouville

Au Moyen-âge, le cœur historique de la ville se développa sur les berges du ruisseau Callenville à partir du petit village de pêcheurs.

Quelques siècles plus tard, dès le milieu du 19ème siècle, Trouville est devenue petit à petit une station balnéaire très appréciée des parisiens. A l’époque, l’afflux de population qui accompagna l’essor du chemin de fer ainsi que la réduction des temps de trajet se répercuta sur la typologie architecturale et la morphologie de la ville. De belles constructions trouvent à s’épanouir avec d’importants projets d’hôtels prestigieux. La cité s’étendra jusqu’à 1847,  l’annexion d’Hennequeville, désirée pour sa belle étendue de sable fin.

Autre lieu symbolique, le quartier des pêcheurs est constitué de paliers successifs suivant les courbes de niveau de sa topographie particulière. Quant au quartier commerçant, il est devenu le centre névralgique de Trouville. Dans la seconde partie du 19ème siècle, la « Reine des plages » attirera un grand nombre de touristes. Plusieurs artistes peintres dont sa réputation. La pratique populaire des bains de mer donna naissance aux quartiers des bains. Celui-ci est constitué d’hôtels et de villas luxueuses, le quartier dispose de tous les attributs (restaurants, équipements de loisirs, etc..) lui permettant d’accueillir le flux estival et ponctuel touristes. La population de la ville se trouve multipliée par deux l’été.